Les articles de Chapô

Les livres

► Protestants et catholiques

► Couleurs Venise



Livres 79 1Protestants et catholiques

Ce qui nous sépare encore

François Clavairoly et Michel Kubler
Éditions Bayard, 274 pages, 16,90 €
 

Ce dialogue, orchestré par Loup Besmond de Senneville, entre un pasteur et un religieux catholique, en l’occurrence le P. Michel Kubler, assomptionniste, ancien rédacteur en chef de La Croix, et François Clavairoly, président de la Fédération protestante de France, deux personnalités que lient l’amitié et une estime réciproque, est d’un intérêt remarquable, à la fois par l’enseignement qu’il offre et la grande sincérité des propos. Chacun dans son style – le pasteur se montrant parfois assez raide dans l’affirmation de sa théologie, le religieux plus souple dans sa manière de dire, mais chacun reconnaissant ce qu’il accepte chez l’autre – les deux échangeant leur foi en toute cordialité et vérité. Quelques réactions un peu vives mettent dans ce dialogue une aura de joyeuse liberté qui fait de l’ouvrage une passionnante et instructive lecture. On retire de cet entretien, magni- fiquement soutenu par Loup Besmond de Senneville, une grande espérance et même la certitude que l’unité des chrétiens est possible, malgré les différences, chacun prenant son propre chemin vers le Salut en Jésus-Christ.

En annexe, on trouve des documents officiels, soit communs, soit extraits de travaux propres à chaque confession.

Andrée Penot



Livres 79 2Couleurs Venise

Michel Peyramaure
Éditions Robert Laffont, 392 pages, 21 €

 

Une centaine d’ouvrages! Michel Peyramaure est vraiment ce que l’on appelle un auteur prolifique, classé fort justement dans la catégorie des romanciers historiques, plus précisément dans l’histoire des provinces, ce qui le place aussi dans la grande famille des écrivains du terroir. À l’image de son Roman de la croisade en deux volumes ou de sa Passion cathare en trois tomes, en passant par ses portraits des trois bandits Cartouche, Mandrin et Vidocq et, surtout, par ses nombreuses biographies, celles de Jeanne d’Arc, Henri IV ou Napoléon.

Son dernier livre, Couleurs Venise, pourrait au demeurant s’apparenter à une biographie, même s’il s’affiche en couverture comme un roman, puisqu’il est sous-titré La vie de Titien. Il est vrai que pour nous conter la singulière destinée du grand peintre italien, Michel Peyramaure a inventé un personnage fictif, Vincenzo Bastiani, qui devient au fil des pages le conseiller et le confident de celui qui fut, au XVIe siècle, le célèbre portraitiste des princes. Une façon fort habile de nous plonger dans l’atmosphère envoûtante de la Sérénissime et, plus encore, de nous faire revivre la formidable explosion des écoles de peinture qui ont fait la gloire de Venise.

Une centaine d’ouvrages, disions-nous, mais pas forcément le dernier. Sachez, en effet, que ce livre alerte et riche en faits historiques, paru en 2016, a été écrit par un auteur âgé aujourd’hui de 95 ans!

Guy Deluchey