Imprimer

► Mutuelles : du nouveau pour les retraités ! (par Guy Deluchey)


Mutuelles : du nouveau pour les retraités !

Depuis le 1er janvier 2016, les employés du secteur privé bénéficient d’une complémentaire santé obligatoire dans le cadre de leur entreprise. L’employeur prend alors en charge la moitié de la cotisation acquittée par le salarié, somme qui est considérée comme un revenu imposable, mais dont il peut déduire 50 % sur sa feuille d’impôt.

Et les retraités dans tout cela ? Dans l’état actuel des choses, le retraité subit une quadruple peine, puisque sa cotisation de mutuelle, qui a augmenté en moyenne de 50 % quand il a cessé son activité, n’est plus financée pour moitié par l’employeur, ne bénéficie d’aucune déduction sur le revenu imposable, et, très souvent, augmente avec l’âge. Les pouvoirs publics auraient-ils envisagé de réduire l’écart par le biais de la loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 ? Dans un délai proche, mais non précisé, les plus de 65 ans pourront souscrire à une complémentaire santé “labellisée” qui permettra à cette dernière de bénéficier d’un crédit d’impôt de 10 € pour toute cotisation annuelle de 1000 € (ce qui correspond tout de même, pour le souscripteur, à 83,30 € de cotisation mensuelle)… à condition que ladite complémentaire santé, ou la mutuelle, reporte l’avantage acquis – les 10 € de crédit d’impôt – sur votre cotisation !

Une question se pose : comment votre mutuelle “labellisée” pourra-t-elle prouver qu’elle joue bien le jeu et comment le prouvera-t-elle à vous-même, le cotisant retraité ? C’est pourquoi, dans son dernier communiqué de presse, la CFR (Confédération française des retraités, qui compte dans ses rangs la FNAR, Fédération française des associations de retraités, à laquelle est affilée notre Amicale) préconise de permettre tout bonnement aux retraités, comme cela est déjà mis en application depuis le début 2016 pour les salariés du privé, de déduire 50 %de leur cotisation de mutuelle sur leur feuille d’impôts.

Guy Deluchey

y

► Catégorie : Numéro 74